[TEST] Happy Birthdays

Happy Birthdays

Happy Birthdays s’adresse avant tout aux amateurs de jeu à l’univers décalé comme peuvent l’être des titres comme Animal Crossing ou Doshin the Giant.

Après une courte introduction durant laquelle nous apprenons que le joueur se retrouve projeté dans un monde imaginaire suite à une de ses lectures (!), nous nous retrouvons face à un monde parallèle, contenu dans un cube, que nous allons devoir faire prospérer afin d’y faire naitre la vie.

Pour ce faire, nous pourrons compter sur Navi, notre avatar dans ce monde, qui va nous permettre d’utiliser certains objets/compétences pour mener à bien notre mission.

Happy Birthdays

Prenez vous pour un dieu

Le titre va d’abord vous demander de sélectionner votre terrain de jeu, que l’on peut comparer au choix du niveau de difficulté:

  • La Terre verte idéale pour les débutants car elle possède déjà certaines formes de vie et des conditions climatiques favorisant l’apparition de nouvelles espèces,
  • La Terre brûlante avec des conditions climatiques moins propices à l’apparition d’espèces,
  • La Prairie rocheuse une terre quasi désertique que vous devrez façonner de zéro,
  • La Terre gelée où il faudra redoubler d’effort pour parvenir à vos fins.

Le jeu se déroule sur deux plans: le mode Micro et le mode Macro que vous pouvez alterner simplement en appuyant sur la touche X.

Le mode macro est une vue globale de votre monde cubique à partir duquel vous pouvez recueillir un certain nombre d’informations sur votre monde:

  • Une mini carte qui vous permettra d’identifier la faune, la flore et les nouvelles espèces à capturer pour alimenter votre bibliothèque.
  • La bibliothèque qui réalise l’inventaire des espèces présentes ainsi que les conditions nécesaires à leur apparition,
  • Un listing des différentes espèces présentes, qui évolue en temps réel et vous indique les espèces qui apparaissent et disparaissent.
  • Des informations topographiques et climatiques de la position sur laquelle vous vous trouvez pour vous indiquer la température, l’altitude ou encore le pourcentage d’humidité.
  • Une barre de PV, PV nécessaires à l’exécution de certaines tâches comme faire avancer le temps ou niveller le terrain. Ces PVs peuvent être regagnés en cours de jeu.

Le mode micro vous permet d’être au plus proche de l’action et de suivre l’évolution des différentes formes de vie. C’est le mode principal du titre puisque c’est ici que vous allez façonner votre univers. Créer une mer ou au contraire ériger une montagne? Chaque action aura une répercussion sur la température et le taux d’humidité de votre monde provoquant ainsi l’apparition (ou la disparition) d’une espèce. Sachant que certaines espèces ne peuvent cohabiter, vous devrez ainsi faire évoluer votre monde pour permettre la survie de créatures au détriment d’une autre pour espérer atteindre votre quête ultime: l’apparition de l’homme (oui c’est un peu démago).

En cours de jeu vous collecterez des étoiles, notamment lors de l’apparition de nouvelles espèces. Ces étoiles vous permettront d’utiliser des capacités pour favoriser localement certaines espèces  en aidant à l’apparition de la vie marine par exemple.

Bien sûr toutes ces actions vous couteront un certain nombre de PV et vous devrez régulièrement passer en mode Macro pour en regagner comme évoqué précdemment.

Happy Birthdays

Un titre attachant

Alors que le monde est représenté de façon cubique, les différentes formes de vie adapteront des formes choupinous et colorées. Le titre est très agréable à l’oeil, à condition de ne pas être insensible à l’aspect Kawai de l’ensemble. La musique est discrète et c’est plutôt de bon ton car celle-ci ne propose rien de bien original. Il se dégage du titre une sympathie générale, une ambiance zen très appréciable.

A noter que le jeu est proposé en français à l’exception du menu en page d’accueil, on se demande bien pourquoi?

Au mode de jeu principal s’ajoutent les modes Dinosaure Challenge où vous devrez faire apparaitre une espèce précise sous des conditions prédéfinies ou encore le Free Mode qui comme son nom l’indique vous laisse carte blanche pour faire évoluer votre monde de A à Z.

Happy Birthdays

En conclusion
Happy Birthdays ne plaira pas à tous. Au premier abord, le tout peut sembler confus et l'on peut se demander si l'on est pas plus spectateur que joueur. Ce n'est pas forcément faux et le titre s'inscrit dans la tradition des jeux de niche qui nécessitent un certain investissement pour réellement l'apprécier. Pour les refractaires aux jeux décalés cités en introduction, passez votre chemin. Amateurs de jeux de simulation/vie et de jeux mignons, Happy Birthdays possède quelques atouts pouvant vous faire passer un bon moment. Happy Birthdays se déguste sur le durée, par petite sessions sous peine d'écoeurement, mais voir apparaitre une nouvelle forme de vie est une satisfaction de chaque instant.

Support: Switch (existe aussi sur PS4 sous le nom Birthday the beginning) Editeur NIS America – testé sur Switch à partir d’un code fourni par l’éditeur