[TEST] Miles & Kilo

Miles Kilo

Alors qu’ils essuyaient une tempête à bord de leur avion, Miles & Kilo se retrouvent face à face avec Ripple, un étrange magicien, qui va les pousser à s’écraser sur une île hantée. Non content d’avoir réduit leur avion en pièces, Ripple va voler ces dernières à l’aide de ses acolytes; Miles & Kilo n’ont d’autre choix que de parcourir les 36 niveaux de l’île pour retrouver ces pièces et reconstruire leur avion afin de quitter ce lieu démoniaque.

Miles & Kilo

Un jeu résolument rétro

Le titre n’est pas s’en rappeler Kid trip du même développeur et les jeux de l’ère 8 bits avec des graphismes simples mais charmants, des couleurs bien choisies et une atmosphère musicale qui sent bon le chiptune.

Contrairement à Kid trip où votre personnage avançait automatiquement, vous avez ici la possibilité de contrôler le déplacement de votre personnage du moins à certains moments de l’aventure. Le titre se rapproche alors plus d’un jeu de plate forme pur et dur qu’à un runner. Cependant en certaines occasions, vous pourrez vous emparer d’une planche de surf ou tout simplement tenir en laisse Kilo, le jeu optera alors pour un défilement automatique qui fera appel à vos réflexes.

avec un gameplay plus profond qu’il n’en a l’air

Les contrôles sont assez simples avec un bouton dédié au saut, dont vous pouvez moduler l’amplitude avec un appui plus ou moins long sur la touche et un bouton de tir. En effet, Miles à la capacité de tirer des fruits pour se débarrasser des ennemis mais il ne peut en stocker que 5 maximum. Rassurez-vous, vous pourrez en ramasser en cours de niveau. A noter que posséder 5 fruits à la fin du niveau contribuera, en plus de votre temps et du nombre de pièces collectées, à obtenir un bon classement. Lorsque vous êtes accompagné de Kilo, vous ne pouvez plus tirer de fruits mais vous disposez d’une attaque ciblée qui vous permet d’enchaîner les sauts sur les ennemis et atteindre certaines plate formes difficilement accessibles.

Malgré le principe de l’essai-erreur, on se prend rapidement au jeu et on enchaîne les niveaux sans voir le temps passer. Le jeu n’est pas particulièrement difficile même si il offre parfois un challenge intéressant en certaines occasions.

A noter une offre spéciale de lancement jusqu’au 12 juillet, Kid trip est offert pour tout achat de Miles & Kilo sachant que si vous possédiez déjà Kid trip, Miles & Milo vous sera alors proposé à moitié prix. Intéressant non?

En conclusion
Avec sa réalisation orientée 8bits, le titre attirera dans un premier temps les nostalgiques de l'époque. Cependant derrière ses graphismes d'allure simple se cachent une direction artistique soignée et un titre qui offre un challenge et un gameplay intéressant. Autant d'éléments qui feront que tout à chacun devrait s'y retrouver pour peu que vous soyez amateur de petits jeux mignons, sans prise de tête avec lesquels on passe un agréable moment.

Support: Switch Editeur Four horses- testé sur Switch à partir d’un code fourni par l’éditeur