[TEST] I and Me

I and Me

I and Me est l’œuvre du développeur Chinois Wish Fang parue initialement sur Steam en 2016.  Il nous est proposé aujourd’hui sur Switch grâce à Ratalaika Games. Je dois avouer que je n’avais pas particulièrement prêté attention à ce titre même si sa cosmétique soignée avait su attirer mon regard.

Chapi Chapo Patapo

Le titre vous place aux commandes de 2 chats dont l’objectif est de rejoindre chacun un cadre photo afin de compléter le niveau. N’allez point imaginer de contrôles complexes à base d’un stick pour un chat, d’un stick pour l’autre. Non ici vous dirigez les 2 félins à l’aide du même stick et c’est là que les choses se compliquent quelque peu. Bien évidemment les deux cadres photos ne sont en général pas placés l’un à côté de l’autre. Ils peuvent se trouver espacés de plusieurs mètres ou encore être localisés sur différents niveaux. A vous donc d’utiliser au mieux la configuration du décor pour créer l’espace nécessaire entre vos deux animaux ou encore  bloquer l’un des chats pour faire évoluer l’autre sur des plateformes situées en hauteur.

Si le côté plateforme est assez limité, nous sommes bien en présence d’un pur jeu de puzzle. Il sera nécessaire de bien analyser configuration du niveau avant de vous lancer.

I and Me

Chapo Chapi Patapi

I and Me vous fera parcourir une centaine de niveaux répartis suivant une thématique basée sur les 4 saisons. La direction artistique du titre est soignée avec un petit effet pastel de bon goût. On pourra regretter quelque peu le manque de variété des décors: ils ne se renouvellent vraiment qu’avec les saisons. La musique est agréable même si elle suit le même principe de n’être modifiée, elle aussi, qu’à chaque saison.

Chaque saison sera l’occasion de voir apparaître une nouvelle mécanique de jeu: des interrupteurs actionnant des plateformes mobiles aux torches à utiliser en hiver pour éclairer votre chemin, en passant par tout un tas de petites trouvailles de gameplay que je vous laisse découvrir par vous-même. Certains ennemis comme des hérissons ou des abeilles seront là pour ajouter un challenge supplémentaire pendant les niveaux.

Une vingtaine de pages proposant des petites citations sont à collecter à travers les niveaux. Un moyen d’ajouter un petit plus à la durée de vie du titre. La plupart des niveaux d’I and Me sont assez simples. Finir le jeu ne devrait vous demander que quelques heures.

I and Me

Biribibi Rabada dada: dada dada !!

Bien qu’I and Me ne soit qu’une succession de niveaux sans réelle histoire apportant un lien à l’ensemble, je dois avouer que le titre m’a agréablement surpris. Le titre est prenant et on a toujours envie d’aller plus loin. Il y a quelques idées de gameplay bienvenues et la direction artistique du titre lui confère un capital sympathie appréciable. I and Me se prête également bien au côté nomade de la Switch. Si vous êtes adepte du « Passons un bon moment plutôt qu’un long moment », I and Me est fait pour vous. Pour les autres, attendez une petite baisse de prix pour vous le procurer. Je suis cependant certain que les atouts du titre vous feront regretter de ne pas l’avoir découvert plus tôt.

 Support: Switch ; Développeur: Ratalaika Games – testé sur  Switch à partir d’un code de jeu fourni par le développeur

1 commentaire sur [TEST] I and Me

  1. I and Me est un jeu de plateforme rempli d’énigmes. C’est un titre que je conseille aux possesseurs de la Nintendo Switch d’essayer. Cette licence m’a transportée dans un univers tout à fait apaisant.

Les commentaires sont fermés.